PihPoh au collège Vauban

 

PROJET

 

D’octobre à mars, l’artiste PihPoh est intervenu au collège Vauban auprès d’un groupe d’élèves de 5e dans le cadre d’un atelier d’écriture encadré par Séverine Soria. Après avoir choisi les bases instrumentales parmi des faces B bien connues du monde hip hop, les élèves ont laissé libre court à leur imagination et à leurs émotions pour écrire collectivement deux morceaux.

 

Un travail minutieux dans le choix des mots, des rimes et dans le rythme des phrases, à la manière de l’artiste belfortain. Les élèves se sont ensuite appliqués à interpréter ces textes. Ils ont appris à gérer leur flow pour traduire toute l’intention de leurs textes forts et poignants.

 

De l’écriture à l’enregistrement

Grâce à un studio mobile d’enregistrement installé au collège pour l’occasion, les élèves se sont relayés au micro pour figer durablement leurs compositions et pouvoir les partager. Ces deux morceaux, mixés par Pierre Michelet, constituent la trace de cette expérience musicale et humaine.

 

Ce projet a été porté par la Poudrière de Belfort, avec le soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté et du Rectorat de l’Académie de Besançon dans le cadre du dispositif La Parole aux collégiens.

 

Et sur scène…

Pour prolonger l’aventure, tous les élèves de 5e du collège se sont rendus à la Poudrière pour assister à un concert privé de PihPoh. Portés par l’enthousiasme, les élèves ayant bénéficié des interventions se sont prêtés au jeu et sont montés sur scène pour la première fois.

 

L’histoire se poursuit avec des ateliers d’expression scénique à la Maison de Quartier des Glacis pour que les élèves, auteur-interprètes en herbe, se préparent à un deuxième passage sur scène lors de la Fête de quartier le samedi 6 mai.

 

QUELQUES ETAPES

 

 

LE PROJET VA PLUS LOIN…

 

 

LES PARTENAIRES

 

Ce projet est coordonné par La Poudrière, en coopération avec les équipes du collège Vauban de Belfort et avec le soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté et du Rectorat de l’Académie de Besançon dans le cadre du dispositif « La parole aux collégiens ». Il a pu être prolongé grâce à la participation de la Maison de Quartier des Glacis.

 

EN ÉCOUTE :

 

Quand il arrive.

 

 

Ils nous unissent.