ven 20 octobre 2017

Ouverture des portes : 20h30

Début des concerts : 21h



Prévente abonnés Poudrière-Moloco : 8€

Abonnés sur place et prévente : 11€

Sur place : 14€

Lynch The Elephant + Holy Two + Stone CavalliRelease party

LYNCH THE ELEPHANT (Electro Pop)

 

Fabrique à rêves synthétiques

C’est à la fin de leurs années collège que François F. (chant, guitare et clavier) et François C. (batterie) dévoilent les premiers gazouillis de leurs partitions oniriques. Une esquisse bientôt affirmée dans la synthpop rétromoderne, lumineuse, et parfois même bien dérangée de Lynch The Elephant.

Dans le nouvel EP qu’ils nous dévoilent, les deux François confrontent l’arrogance des percussions aux décrochages d’un clavier libérateur. Le harcèlement du rythme opère comme une résistance pour mieux nous propulser, subito, hors de l’orbite confuse et déprimante de la complexité des choses. Et nous offrir, enfin, le sentiment de disparaître.

 

SITE WEB – FACEBOOK – TWITTER – YOUTUBE

 

HOLY TWO (Electro Pop)

 

Pop soignée et envoûtante

Hymnes lents et chants de charmeurs de serpents, Holy Two envoûte. Explorant le sublime au creux des silences, Elodie et Hadrien façonnent les sons et les formes, édifiant une électro-pop sombre et délicate. Depuis 2014 et après avoir brillé aux Inrocks Labs et aux Inouïs du Printemps de Bourges, les lyonnais ne cessent de surprendre. Après un premier EP fédérateur, « A Lover’s Complaint » (sorti en octobre 2015), le duo dévoile son premier album cet automne, un nouvel opus où se mélangent rythmiques évasives, urbaines et subtiles mélodies. L’occasion est parfaite pour le découvrir en live.

 

FACEBOOK – TWITTERINSTAGRAM – YOUTUBE

 

STONE CAVALLI (Pop Rock)

 

Puissance rock à l’italienne

Stone Cavalli, c’est une déferlante rock’n’roll énergique et sans fioriture. Une batterie, une guitare et des claviers, qui flirtent entre punk et new wave pour mieux matraquer les dancefloors. Les frères Tarricone livrent une musique à la fois aride et violente, qui oppose les sonorités électroniques à la tension organique des instruments. Simon (chant/guitares) nous plonge dans l’abîme d’une voix déterminée et écorchée. Sa guitare incarne un rock impudent, pris à la racine. Benjamin (batterie/machines) frappe fort ! Son jeu puissant et fluide jalonne de coups la noirceur des claviers, tour à tour enivrants, aériens et obsédants.

 

SITE WEB – FACEBOOK – INSTAGRAM – YOUTUBE